• Thierry Bardy

Arcelor Mittal France lance sa stratégie de 5G privée

Cette semaine j’attire votre attention sur l’ information n°1 qui prévoit un stockage sur plusieurs millénaires à faible coût d’énormes quantités de données sur des brins d’ADN.

Philippe Clément

Senior Advisor for Strategic Innovation


  1. 1ers documents encodés sur ADN aux Archives nationales

Vous avez suivi dans cette lettre les progrès accomplis et les espoirs de plusieurs entreprises travaillant sur le stockage numérique dans des brins d’ADN synthétisés de toutes pièces. Les pas sont considérables et bien que les coûts de cette technologie puissent paraître exorbitants (1000$ / Mo), les avancées sont exceptionnelles et promettent une nouvelle voie durable pour la conservation de données numériques sur plusieurs millénaires. Les archives nationales conservent 70 To (téraoctets) de données, et bientôt les 200 To sont en vue. Les 2 textes encodés, la déclaration des droits de l’homme et du citoyen (1789) et la déclaration des droits de la femme et de la citoyenne (1791), tiennent en de multiples copies dans 2 petits cylindres de métal pour une durée de vie quasi-illimitée et à coût quasi-nul de stockage, car 45 Zo (zettaoctets) pourraient tenir dans 100g d’ADN.

  1. Arcelor Mittal France lance sa stratégie de 5G privée

La privation du réseau 5G pour les entreprises est en route, et c’est Orange qui est à la manœuvre en compagnie d’Ericsson chez Arcelor Mittal. Les évolutions considérables apportées par la 5G en matière de services ont permis notamment de reconfigurer les capacités du réseau 5G sur des sites du fondeur. En commençant par Dunkerque, ArcelorMittal veut ainsi éprouver l’adaptabilité de cette 5G à des besoins locaux : contrôle de véhicules autonomes, maintenance, contrôle de qualité. Tous les sites bénéficieront ensuite de ce nouveau réseau.

  1. Carrefour inaugure un magasin digitalisé sans application ni QR code

Les dernières avancées d’Amazon en matière de magasin de détail sans caisse ont montré la voie dans laquelle s’engouffrent aujourd’hui quelques distributeurs français, dont Carrefour ou Auchan. Par une savante combinatoire de technologies (IoT, IA) en temps réel, le client entrant dans ce magasin Carrefour se voit attribuer un avatar anonyme (pas de reconnaissance biométrique) dont les mouvements sont confrontés avec les indications de balances électroniques sur lesquelles reposent les marchandises. L’enlèvement de cette marchandise par un avatar d’un rayon est immédiatement détecté par la différence de poids indiquée par cette balance, et attribuée à l’avatar. Celui-ci étant suivi pendant tout son parcours dans l’échoppe est également sollicité pour le paiement avant de sortir.

Petite remarque sur le taux d’erreurs qui est encore de 4%, mais l’article ne dit pas si c’est au crédit du magasin ou du client.

  1. Les robots autopilotés, clé de l'avenir de l'alimentation

La polarisation du monde agricole révèle d’un côté une approche à taille humaine et locale, et de l’autre une mécanisation poussée assurant de meilleurs rendements et une optimisation des interventions. C’est dans ce deuxième volet que s’inscrit l’acquisition de Midnight Robotics, spécialiste de la conduite autonome de véhicules agricoles par Fieldin, spécialiste mondial de la gestion intelligente des opérations. Cette dernière récolte les données de capteurs divers pour, grâce à des algorithmes étudiés, optimiser les interventions sur le terrain notamment pour l’utilisation des pesticides ou la gestion de l’eau. Ce type d’agriculture combinant le diagnostic, la nature d’intervention et l’intervention sur le terrain grâce à des engins autonomes réduit encore la nécessité de présence humaine tout en démultipliant les possibilités d’intervention.


1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Aux alentours de 2005, la presse mondiale bruissait d'un nouveau terme : « Web 2.0 ». « Etes-vous prêt pour ce nouvel Internet ? », lançait le magazine américain « Wired » à ses lecteurs. Plus dubitat