• Thierry Bardy

Le phishing sur LinkedIn augmente de façon spectaculaire


Cette semaine, j’attire votre attention sur l’ information n°4. L’insécurité numérique gagne les plateformes institutionnelles telles LinkedIn. Si vous avez l’habitude de cliquer machinalement sur les liens contenu dans leur mail, lisez bien cet article.

Philippe Clément

Senior Advisor for Strategic Innovation

  1. Contre Apple, Google dégaine son Android Privacy Sandbox

Il était logique de le penser, le système de protection de la vie privée ATT (App Tracking Transparency) d’Apple fait mal au porte-monnaie, et principalement celui de Facebook. Celui-ci a déclaré récemment que la mise en place du système ATT d’Apple lui faisait perdre 10 milliards de dollars par an. Or ce système ATT ne fait que demander à l’utilisateur s’il consent à ce que Facebook et autres tierces parties traquent ses navigations entre les sites. Google n’est pas en reste et allume un contre-feu en critiquant l’efficacité du système ATT et en proposant un autre système (privacy sandbox) pour Android qui respecterait la vie privée et proposerait des solutions publicitaires « respectueuses » de la confidentialité, et des outils pour les développeurs pour y arriver. Selon Google, cette privacy sandbox prévue à partir de 2024 « limitera » le partage de données personnelles et « réduira » les tentatives de collecte secrète des données.

  1. Intel frappe fort en annonçant une puce dédiée au minage de cryptos

Le minage des cryptomonnaies est critiqué en matière de consommation d’énergie. Mais toutes les blockchain ne sont pas à la même enseigne. Ainsi les blockchain utilisant un consensus de preuve de travail (POW : proof of work) utilisent 95% de leur puissance énergétique à « trouver » le puzzle mathématique basé sur la cryptographie (technique du Hash avec algo SHA-256) pour le droit d’inscrire un block et ainsi toucher la prime. Mais le vent tourne. Ethereum est en train de passer d’un consensus POW à un consensus POS (Proof of Stake : preuve d’enjeu), et pour les blockchain qui resteraient sur un POW (Proof of Work), Intel leur vient en aide en annonçant une diminution drastique de l’énergie consommée pour trouver les fameux résultats du puzzle mathématique grâce à une puce spécialisée dans le SHA-256 (calcul cryptographique) qui réduirait considérablement la consommation d’énergie par opération cryptographique.

  1. Le métavers, tout connaître sur l’expérience web du futur

Dans la famille des mondes virtuels, connaissez-vous Hyperverse, Sandbox, Nakamoto, Bloktopia ? Si non, jetez un œil à cet article pour rester au fait de ce qui existe vraiment, des entreprises qui y investissent et des axes d’intérêt que ces systèmes génèrent ou entretiennent parmi une population d’avatars en pleine expansion.

  1. Le phishing sur LinkedIn augmente de façon spectaculaire

Il eut été étonnant que LinkedIn échappe à l’insécurité numérique croissante. Selon un rapport de la société Egress sur les cybercriminels qui réutilisent les modèles HTML des vrais sites (langage utilisé pour construire les pages web), les attaques de phishing sur des utilisateurs du réseau LinkedIn ont plus que doublé depuis le début du mois. Chacun d’entre nous est coutumier des mails réguliers envoyés par LinkedIn, du style « Vous êtes apparu dans 4 recherches cette semaines », « Vous avez 1 nouveau message » et « Votre profil correspond à cette offre d'emploi ». La question n’est plus de savoir si vous allez cliquer sur un de ces mauvais lien par inadvertance, mais bien quand vous allez le faire.

  1. Lynx écrit l'avenir de la chirurgie en réalité mixte

Le principe est simple à comprendre, mais le chemin technique pour arriver à la solution est long et complexe. 3 organismes publics/privés s’associent (l’hôpital Bichât, l’Inserm et la startup Lynx) pour donner au chirurgien des outils de vision numérique pour l’assistance aux opérations. Le casque de réalité mixte, développé par Lynx, a un champ de vision de 90°, et permet la vision réelle augmentée d’images de synthèse ou d’objets tout aussi manipulables dans le champ de vision. La superposition de la coronarographie (réalisée avant l’opération) et du cœur en cours d’opération permettrait ainsi de pointer rapidement l’artère à déboucher. Le projet qui doit durer 3 ans vise en premier lieu l’enseignement d’ici un an (accélération de la formation des chirurgiens) mais l’apport de l’IA (intelligence artificielle) est aujourd’hui envisagé pour aller beaucoup plus loin, et pourquoi pas jusqu’à l’automatisation des gestes précis à enchaîner.

  1. Meta (ex-Facebook) va créer un centre opérationnel virtuel pour la présidentielle

Acculé dans ses derniers retranchements, Meta (ex Facebook) commence à collaborer avec de nombreuses agences d’informations pour détecter des tentatives de manipulations massives de la population. En créant ce centre opérationnel virtuel, il installe des moyens importants pour détecter sur Facebook, WhatsApp et Instagram les événements suspects. Faisant appel à des experts en données ou en renseignement sur la menace basés en Europe ou aux États-Unis, Meta souhaite également construire des outils vidéo à destination des jeunes pour prévenir la désinformation. Reste un rempart de taille à franchir : l’ouverture par Meta de ses bases considérables de données aux chercheurs, qui leur permettraient de mesurer et quantifier l’impact de ces désinformations sur la population.

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Marina Alcaraz et Paul Molga Envoyée spéciale et correspondant à Marseille Ce lieu de formation, d'échange et d'expérimentation consacré à la transformation numérique et à la ville de demain tourne la

Philippe Silberzahn La guerre en Ukraine et avant elle la pandémie, qui a débuté en 2020, ont remis l'incertitude au premier rang des préoccupations des dirigeants politiques. Et pourtant, très peu d'

Sylvain Duranton A part dans le secteur automobile avec Tesla, le monde réel attend toujours les innovations de rupture, dans l'habillement, l'éducation, l'habitat ou la santé… Les métavers - derniers