• Thierry Bardy

Le Salon VivaTech bien armé pour son édition 2021


Guillaume Bregeras


Le rendez-vous annuel de la tech ouvrira ses portes dès le 16 juin pour quatre jours. Il se tiendra à la fois en physique à Paris et en digital afin de respecter les règles sanitaires en vigueur.

Après l'ouverture des terrasses, celle des événements drainant du public. VivaTech (organisé par le groupe Les Echos et Publicis) sera l'un des tout premiers rassemblements tech d'envergure à ouvrir ses portes au public à Paris du 16 au 19 juin prochains. Repoussée pour cause de crise sanitaire, cette édition va ouvrir dans un contexte très porteur pour la tech, un secteur également au centre de nombreux débats depuis l'irruption du Covid-19.

Les premières personnalités annoncées comme speakers seront particulièrement attendues : Thierry Breton, commissaire européen pour le Marché intérieur ; Peggy Johnson, PDG de Magic Leap ; Arvind Krishna, PDG d'IBM ; Brad Smith, président de Microsoft ; et Thomas Kurian, PDG de Google Cloud. Chacun porte des thématiques au centre de la révolution digitale accélérée depuis un an.

Des thématiques prospectives

D'un point de vue organisationnel, l'édition 2021 se tiendra en physique au parc des expositions de la porte de Versailles (Hall 1), mais aussi à distance. Les personnes présentes ou qui suivront les débats pourront écouter d'autres personnalités de l'écosystème autour de cinq grands thèmes : la technologie au service de la planète, la technologie au service de la société, « CEO Stories and The Future of… », « Scaling Up » et « Tech to Watch ».

Lors de sa dernière édition en 2019, VivaTech avait attiré 124.000 visiteurs et rassemblé 13.000 start-up et 3.000 fonds d'investissement en provenance de 124 pays. Parmi les personnes qui interviendront, on peut déjà noter Thibaud Hug de Larauze, PDG de Back Market, et Adrien Nussenbaum, PDG de Mirakl - dont les entreprises sont devenues en 2021 les nouvelles licornes tricolores -, Tanya Accone de l'Unicef, et Marie Ekeland du fonds 2050.

3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Effondrement… c’était pour demain

PAR DEBRUYNE STÉPHANIE 21 MAI 2021 SALERNO Gabriel , « Effondrement… c’était pour demain ؟ », Éditions d’en bas, 2021. La crise sanitaire que nous vivons depuis plus d’un an n’a pas « effondré » le mo

Prévoir le monde de demain

PAR HÉRAULT BRUNO 14 mai 2021 DAHAN Paul , « Prévoir le monde de demain », CNRS Éditions, 2020. « Regarder l’avenir, c’est déjà le changer », disait Gaston Berger. Mais alors, comment faut-il l’obs