• Thierry Bardy

Meta élabore le plus grand supercalculateur dédié à l'IA

Philippe Clément Senior Advisor for Strategic Innovation

Cette semaine, j’attire votre attention sur l’ information n°5, décrivant la création d’un projecteur vidéo laser miniaturisé capable de projeter des images sur la face interne de vos propres lunettes, vous apportant ainsi la 4eme dimension de la réalité augmentée dans votre vie courante. Je ne résiste pas à la tentation de vous donner accès à une fiction vous permettant d’entrevoir ce que pourrait être une réalité augmentée ici.

Philippe Clément

Senior Advisor for Strategic Innovation

  1. Des chercheurs utilisent des GPU Nvidia pour simuler une cellule vivante

Remarquable avancée pour la compréhension du vivant, cette fabrication informatique reconnue comme la plus longue et la plus complexe d’une cellule vivante est partie de la simulation de 7000 processus d’information génétique connus. Ce jumeau numérique d’une cellule vivante (mycoplasme) détient l’ensemble minimal des gênes nécessaires à sa survie, et a permis aux scientifiques de se faire une idée des processus fondamentaux qui se manifestent dans une cellule. Cette recherche est riche de débouchés car un jumeau numérique aussi complet laisse libre cours à de nombreuses hypothèses de comportement ou développement de cellules dans des contextes spécifiques. La compréhension du vivant face à des attaques extérieures sera une conséquence évidente de ces recherches basées sur l’utilisation de microprocesseurs graphiques (GPU) les plus performants aujourd’hui en matière de calculs complexes 3D.

  1. Facebook et Twitter arrivent sur le marché des NFT

Les NFT (Non Fungible Tokens, ou preuves de possession d’une œuvre numérique) représentent déjà un marché de 40 milliards de dollars. La différentiation sociale débarque alors sur les plateformes numériques, puisqu’il est déjà possible d’afficher en profil dans certaines applications sociales payantes l’image de votre NFT. Après la toute-puissance des marques de vêtements, chaussures et autres accessoires dans les cours d’écoles arrive donc le règne de la différentiation par la possession d’objets numériques. Et quel autre environnement privilégié que les métavers pour les exhiber, se les échanger ou les acheter/revendre ?

  1. Le ransomware Lockbit s'attaque au ministère de la Justice

Aucune institution n’est à l’abri d’une cyberattaque. Et pourtant, le système informatique du ministère de la justice est probablement scruté, analysé et soutenu par l’ANSSI, organisation gouvernementale qui édicte les règles et les consignes de bon usage des outils de cyberdéfense des organisations publiques ou privées. Est-ce à dire qu’il faut maintenant s’habituer à vivre avec ces épées de Damoclès sur la tête ? Ou peut-être s’apercevra-t-on un jour que le réseau sur lequel est bâti l’Internet nécessite une nouvelle approche sécurisée par défaut et bâti sur des preuves.

  1. Meta élabore le plus grand supercalculateur dédié à l'IA

Facebook, qui s’appelle désormais « Meta », pose avec ce supercalculateur la première pierre concrète de sa vision des futurs mondes virtuels et métavers. La motorisation de ces métavers nécessitera pour fonctionner des ressources de stockage et de calcul phénoménales. En effet, l’extraction de données de ce qui s’y passera en continu ne sera rendue possible que par des espaces de stockage sans commune mesure avec ce qui est utilisé aujourd’hui. De même, les algorithmes d’Intelligence artificielle qui en déduiront les comportements ou simuleront des comportements autonomes d’avatars ou autres jumeaux numériques seront capables d’apprendre sur la base de ces données et réclameront une puissance de calcul à la hauteur des systèmes de stockage de données. Pour l’instant, aucune donnée n’est indiquée sur la consommation d’énergie de ces systèmes.

  1. Un module de projection laser RVB miniature s’adapte aux montures de lunettes standard

Cette annonce ouvre le champ d’une véritable réalité augmentée sans pour cela trainer les inconvénients de prothèses de tête telles que casques et autres accessoires gênants après plusieurs minutes d’usage. Ce petit module laser nommé Vegalas conçu par la société ams Osram et dont le volume est inférieur à 1cm3 peut s’adapter à des montures standard. Composé de 3 projecteurs vert, rouge, bleu, il reconstitue des images directement sur la surface de vos verres, adaptés par nature à votre vue. De nouvelles opportunités s’ouvrent alors pour l’affichage numérique de diverses informations (aide au déplacement, reconnaissance, divertissement, publicité…) sur votre paire de lunettes traditionnelles que vous n’avez aucun problème à porter en permanence. Pourra-t-on résister à l’attractivité de ce monde virtuel numérique avec lequel nous sommes appelés à cohabiter de plus en plus ?


4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Par Mathieu Chartier Mesurer l'impact écologique du streaming vidéo n'est pas une mince affaire, tant les paramètres identifiables sont nombreux. Il semblerait même que les plus aisément quantifiables

- La croissance de Google ralentit, le géant dérape en Bourse. Les revenus d'Alphabet, la maison mère de Google, ont augmenté de 6 % seulement au dernier trimestre. Les marchés, déçus, ont sanctionné

Richard Hiault Sous l'oeil de la Banque des règlements internationaux, quatre banques centrales d'Asie et des Emirats arabes unis ont testé pendant six semaines leur plateforme commune d'échange de mo