• Thierry Bardy

Santé PR2CAIRE des GAFAM...



- La croissance de Google ralentit, le géant dérape en Bourse. Les revenus d'Alphabet, la maison mère de Google, ont augmenté de 6 % seulement au dernier trimestre. Les marchés, déçus, ont sanctionné son action, qui perd plus de 6 % dans les échanges après-Bourse. Le groupe californien souffre du recul de la publicité en ligne. Sa filiale YouTube est en première ligne (voir le communiqué de presse sur le site Alphabet Investor Relations... et le point de vue d'un analyste publié par Seeking Alpha Is it really a disaster ?


- L'action Meta décroche en Bourse après des profits divisés par deux. Tous les indicateurs sont dans le rouge pour Meta, la maison mère de Facebook. L'entreprise dirigée par Mark Zuckerberg a publié des résultats catastrophiques le 26 octobre : ses revenus continuent à décliner et son profit opérationnel est quasiment réduit de moitié (article du New York Times ainsi que la "earnings release" de Q3 2022 sur le site de Meta)


- Amazon est un tout petit peu mieux loti... mais pas de quoi pavoiser : Le géant de Seattle a publié des résultats financiers décevants. Son action a chuté de 12 % dans les échanges après la fermeture des marchés financiers. Ses activités dans l'e-commerce accumulent les pertes, tandis que la croissance de sa branche cloud ralentit nettement (article du New York Times + les slides projetés lors de la présentation des quarterly results Q3 - 2022)


- Face au ralentissement de leur croissance, les Gafam cherchent la riposte. Après le développement phénoménal des années 2010 puis la parenthèse enchantée du Covid-19 qui les a rendus indispensables, les géants de la tech font face à une panne de croissance inédite. Réductions d'effectifs, projets d'investissements revus à la baisse… Google, Apple, Microsoft et Facebook, qui publient leurs résultats cette semaine, rentrent dans le rang (article des Echos)

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Par Mathieu Chartier Mesurer l'impact écologique du streaming vidéo n'est pas une mince affaire, tant les paramètres identifiables sont nombreux. Il semblerait même que les plus aisément quantifiables

Richard Hiault Sous l'oeil de la Banque des règlements internationaux, quatre banques centrales d'Asie et des Emirats arabes unis ont testé pendant six semaines leur plateforme commune d'échange de mo

Nicolas Richaud Alphabet vient d'annoncer que YouTube avait vu, pour la première fois, ses revenus publicitaires reculer sur un an. De son côté, la maison mère de Facebook pâtit du tour de vis publici