• Thierry Bardy

Un « passeport de compétences » numérique pour recenser ses aptitudes


Marius Bocquet


Alors que la validation des acquis de l'expérience patine, le « passeport d'orientation, de formation et de compétences » a vocation à recenser les diplômes et savoir-faire obtenus au fil des années. Adossé à Mon compte formation, ce service doit voir le jour en 2023.

Recenser les diplômes, l'expérience et les compétences. C'est en quelques mots l'objectif affiché par le « passeport d'orientation, de formation et de compétences », dont la mise en oeuvre a été confiée par l'Etat à la Caisse des Dépôts en 2018. Adossé à la plateforme Mon compte formation, ce passeport numérique, qui était censé ouvrir dès 2022, devrait finalement voir le jour au premier semestre 2023, selon l'institution financière. « L'objectif est de donner aux actifs quelques moyens de réfléchir à leur parcours et à leur orientation, afin d'affiner leur projet professionnel », explique Marion-Anne Macé, directrice adjointe de la formation professionnelle à la Caisse des Dépôts. Ce service s'adresse à tous les actifs à partir de 15 ans et ne sera disponible que pour les titulaires d'un compte personnel de formation.

Mettre en lumière les acquis de l'expérience

Il permettra à la fois de recenser les diplômes et certificats obtenus, mais aussi de générer un CV « à valeur probante ». « Cela va permettre à l'actif d'améliorer son employabilité et de l'exporter auprès d'un employeur ou d'un conseil en évolution professionnelle s'il a besoin d'aide pour s'orienter et structurer ce CV », avance Marion-Anne Macé. Ce dispositif se veut complémentaire de Mon compte formation, surtout dédié à l'achat de formations.

Alors que la validation des acquis de l'expérience (VAE) ne décolle pas, ce passeport a aussi vocation à mettre en lumière les compétences et les savoir-faire assimilés au fil des années. L'acquis de l'expérience est ainsi le premier des trois « blocs » qui composeront le passeport compétences. Pour cela, la Caisse des Dépôts récupérera un certain nombre de données auprès des employeurs, comme les déclarations sociales nominatives.

Destiné aux peu qualifiés

Dans le deuxième bloc seront recensés tous les diplômes obtenus dans le cadre de la formation initiale et dans le troisième, apparaîtront enfin les certifications acquises en formation professionnelle. « Les certificateurs auront l'obligation de déclarer les titulaires qui ont obtenu un titre ou une certification », précise la directrice adjointe de la formation professionnelle de la Caisse des Dépôts. Si ce service est ouvert à tous, il est surtout destiné à venir en aide aux personnes « qui ont besoin de la formation et de s'adapter à l'emploi », indique Marion-Anne Macé. « Ce sont souvent des employés ou des personnes peu qualifiées, observe-t-elle. Pour eux, le besoin d'orientation est très important ».

A terme, les données de ce passeport pourraient être partagées sur d'autres plateformes ou passeports comme LinkedIn ou Europass.

1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Par Mathieu Chartier Mesurer l'impact écologique du streaming vidéo n'est pas une mince affaire, tant les paramètres identifiables sont nombreux. Il semblerait même que les plus aisément quantifiables

- La croissance de Google ralentit, le géant dérape en Bourse. Les revenus d'Alphabet, la maison mère de Google, ont augmenté de 6 % seulement au dernier trimestre. Les marchés, déçus, ont sanctionné

Richard Hiault Sous l'oeil de la Banque des règlements internationaux, quatre banques centrales d'Asie et des Emirats arabes unis ont testé pendant six semaines leur plateforme commune d'échange de mo