top of page
  • Photo du rédacteurThierry Bardy

Peur quantique sur le Web3



Charles Antoine


Serait-il fortuit que le premier objet de collection virtuel à être vendu dans l'histoire des NFT (de l'anglais « non-fungible token », pour « bien virtuel unique ») ait pour nom « Quantum » ? Ou bien est-ce par malice que les artistes Jennifer et Kevin McCoy ont décidé en 2014 de lier le monde quantique à la naissance du Web3 en cédant pour 1,2 million d'euros chez Sotheby's leur multicolore et pulsant coeur octogonal ? C'est que les NFT soulèvent à eux seuls nombre de questions pertinentes quant au rôle proéminent que joueront les technologies quantiques dans la mise en place de l'économie numérique décentralisée. Une économie qu'incarne la dernière révolution en date d'Internet, le Web3, qui combine machine learning, technologie blockchain et intelligence artificielle pour faire interagir les humains, les métavers et les machines du monde entier de façon décentralisée, autonome et sécurisée. Et c'est sur ce dernier point que la physique quantique a son mot à dire ! Avec un déconcertant double visage, comportant à la fois la menace et la clé.

La peur, ce sont les ordinateurs quantiques qui la suscitent. En effet, leur extraordinaire puissance de calcul - attendue ou fantasmée - et les récents progrès dans leur réalisation pratique (fiabilité des qubits logiques et nombre de qubits physiques) font de ces calculateurs les candidats idéaux pour mettre en péril la sécurité des signatures numériques et des fonctions de hachage de la blockchain, gages indispensables pour l'authentification, et l'échange de tout actif virtuel.

Mais le monde quantique a ceci de particulier qu'il contient souvent à la fois le problème et sa solution ! Car si la fragilité des qubits et l'impossibilité de les cloner sont un obstacle terrible en informatique quantique, ces deux faiblesses sont précisément à l'origine de l'extrême robustesse des procédés de cryptographie quantique, où les données secrètes sont chiffrées à l'aide d'états quantiques superposés ou intriqués. La communication sécurisée par distribution de clé quantique ouvre alors l'excitante perspective d'un Web3 gouverné par des blockchains elles-mêmes quantiques.

6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Responsabiliser les consommateurs

Natacha Valla www.clubopenprospective.org Dans un monde de plus en plus conscient de son empreinte écologique, le rôle des consommateurs dans la responsabilité sociale et environnementale devrait reve

A Davos, l'IA a occupé le coeur des débats

Nicolas Barré et Jean-Marc Vittori Deux sujets ont fait consensus cette année lors du Forum économique mondial de Davos : l'intelligence artificielle générative, qui va avoir des effets massifs sur le

Comentários


bottom of page