top of page
  • Photo du rédacteurThierry Bardy

De quoi l'innovation est-elle le nom ?



Christine Kerdellant


Le propos : Et si l'innovation n'était pas la solution à tous nos problèmes ? C'est la thèse - iconoclaste - de l'universitaire Franck Aggeri. Le parti pris est affirmé, même si le mot « décroissance » est soigneusement évité. Le propos est cependant intéressant, et il serait difficile de contester la validité de nombre de ses postulats : oui, les innovations financières n'ont pas toujours été des réussites ; les « subprimes » ne nous ont même pas servi de leçon car les innovations continuent de prospérer « en attendant la prochaine crise systémique ». Oui, le monde aurait tort de ne miser que sur les innovations de rupture : le low-tech, les innovations frugales peuvent rendre d'immenses services. Oui, il faut dénoncer les mirages de la finance verte et la face sombre de certaines innovations managériales. Réfléchir au « comment innover autrement » pour éviter les effets indésirables et aller vers une société plus soutenable est oeuvre utile.

L'auteur : Franck Aggeri est professeur de management à Mines Paris-PSL, spécialiste de l'économie circulaire et des enjeux de transition écologique et d'innovation responsable, il est aussi codirecteur de la chaire « mines urbaines », dédiée à l'économie circulaire.

6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Responsabiliser les consommateurs

Natacha Valla www.clubopenprospective.org Dans un monde de plus en plus conscient de son empreinte écologique, le rôle des consommateurs dans la responsabilité sociale et environnementale devrait reve

A Davos, l'IA a occupé le coeur des débats

Nicolas Barré et Jean-Marc Vittori Deux sujets ont fait consensus cette année lors du Forum économique mondial de Davos : l'intelligence artificielle générative, qui va avoir des effets massifs sur le

bottom of page